Un montage efficient grâce à des systèmes de compensation de tolérance

16.06.2021

Si les véhicules électriques n'ont jusqu'à présent été produits qu'en petites quantités, ils devront à l'avenir être assemblés de manière efficace et entièrement automatique.

Des interfaces multipolaires sont nécessaires en divers points de la chaîne de transmission. Pour certaines d'entre elles, des connecteurs câblés peuvent être utilisés – mais pour connecter des modules directement, un système d'amarrage est le meilleur choix. Les connexions avec des rails conducteurs rigides, tout particulièrement, nécessitent un système de contact capable de compenser les tolérances avec précision. Il s'agit du domaine d'application de l'ODU DOCKING MATE®. Le système de connexion est conçu pour compenser exactement ces tolérances et permet ainsi un assemblage automatisé. Les composants du corps de l'ODU DOCKING MATE® peuvent également être conçus facilement et individuellement et intégrés avec précision dans le système global de l'application.

Avec les ajustements des objectifs climatiques pour atteindre la neutralité carbone en Europe, une transformation ne notre mobilité est inévitable. La transition vers des technologies de propulsion alternatives a été enfin engagée. Les spéculations vont bon train sur la manière dont les différents types d'entraînement vont s'imposer. Un point commun unit cependant les différents véhicules du futur : l'abandon du moteur à combustion conventionnel au profit des véhicules électriques. Avec l'électrification des véhicules et leur introduction dans les installations de production de tous les constructeurs automobiles, de nouveaux défis se posent dans les processus d'assemblage.